Le cas TOTAL : le Blended Learning

Le cas TOTAL : le Blended Learning

« La plus grande force de 2J Process c’est sa souplesse et son travail de qualité. Ce qui est très apprécié aussi, c’est qu’il n’y a pas de mauvaises surprises. Après 10 ans de collaboration, une réelle sympathie s’est installée avec les équipes. »

Le Blended Learning est un terme très apprécié par Pascal Bourdin, Responsable formation et support vrac chez TOTAL.

Son histoire avec 2J Process remonte à plus d’une dizaine d’années, lorsqu’il était responsable de la formation chez Total Campus. Il disposait d’une mine d’informations sous forme de documents papier qu’il souhaitait adapter en multimédia, plus fluide et ne reprenant que l’essentiel à transmettre à l’apprenant.

Le but était de créer « un support du formateur multimédia » à projeter lors de formations en présentiel.

Les principaux objectifs étaient de :

  • Concentrer un contenu complet et riche dans un seul et même multimédia.
  • Donner de la dynamique au cours grâce aux animations (images, vidéos, animations, voix off, etc.)
  • Créer de l’interaction avec l’auditoire et rendre les apprenants acteurs de leur formation.

2J Process a pu répondre à cette demande en créant un support Multimédia utilisable aussi bien pour de la formation collective que pour de l’autoformation.

Dans le premier cas, le Multimédia est à projeter au cours des sessions de formation en présentiel. Il est donc un réel support du formateur et l’aide à animer son cours avec dynamisme et interaction.
Dans le second cas, les apprenants ont la possibilité de s’autoformer sur des postes individuels grâce au e-learning mis à leur disposition.

logo total

Pascal Bourdin

Responsable Formation et Support vrac chez TOTAL

« Dans le secteur du GPL, nous sommes face à des produits très techniques nécessitant des explications plus approfondies.
Pour ma part, la méthode la plus adaptée est de réaliser une formation en présentiel à l’aide du support multimédia et donner accès aux modules e-learning, par la suite, pour permettre aux apprenants de s’approprier la formation. Le multimédia nous a aidé à réduire considérablement le volume du contenu en créant un concentré de l’essentiel. »